Yû SUZUKI invité au Monaco Anime Game Show

0

Le Monaco Anime Game Show (MAGS) est un nouveau salon dédié au manga, à l’animation, au jeu vidéo et à la culture japonaise qui sera lancé les 1er et 2 mars 2013 au Forum Grimaldi, en plein cœur de la Principauté de Monaco, sur la Côte d’Azur. Organisé par les équipes du Toulouse Game Show et Shibuya International, le salon s’est dévoilé hier à l’occasion d’une conférence de presse qui s’est tenue à Paris.

A cette occasion, un nouvel invité a été annoncé : Yû Suzuki, créateur et producteur de jeux vidéo ayant travaillé sur des titres mythiques comme After Burner, Virtua Fighter, Shenmue, etc. Il donnera une conférence et participera à des séances de dédicaces. Sa dernière venue remonte à novembre 2011, au TGS (lire son interview dans AnimeLand n°181).

Yû Suzuki vient ainsi s’ajouter à Gô Nagai (Goldorak), Michel Ocelot (Kirikou), la chanteuse Akino Arai (Macross Plus), Viktor Kalvachev (auteur de comics) ou encore les acteurs Michael Hogan (Battlestar Galactica) et William B. Davis (X-Files). Ce ne seront pas les seuls invités, puisque vous pourrez retrouver également Bernard Minet pour un grand concert de génériques, Davy Mourier (qui dévoilera sa nouvelle BD), les comédiens Eric Legrand et Brigitte Lecordier (pour une conférence sur le doublage) ou encore les membres de web-séries, de Noob à Saturday Man en passant par Flander’s Company.

Notez aussi qu’un concert Piano Opera permettra d’écouter des thèmes de Final Fantasy interprétés en direct par un pianiste talentueux et qu’une exposition autour de Goldorak permettra d’admirer environ 80 planches de dessins préparatoires de la série culte, exhumés par Tôei Animation depuis leurs archives.

Les organisateurs ont également insisté sur le côté exceptionnel du lieu qui devrait donner à l’événement un cachet particulier. Pas besoin pour autant de devoir résider à Monaco : le lieu reste accessible facilement, que ce soit en bus, voiture ou train depuis les grandes villes environnantes, à commencer par Nice. Environ 15.000 visiteurs sont attendus pour cette première édition.

Source : Conférence de presse Monaco Anime Game Show[/url] du 28/01/13

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Olivier

Pas de commentaire

  1. Feanor-Curufinwe

    En ce qui me concerne, l'expérience Shenmue allait au-delà de celle d'un simple jeu de type bac à sable.
    C'est ce qui fait que pour moi, aujourd'hui encore, lorsque je joue au premier ou au deuxième titre, j'y trouve toujours le même plaisir.
    Je n'ai jamais retrouvé la même sensation particulière de jeu, le même souffle ailleurs. La musique y est pour beaucoup je trouve, mais pas seulement. C'est quelque chose que je n'arriverais pas à décrire, quelque chose qui se vit, alors que tout le monde ne ressentira pas la même chose que moi. Et il est bon de rappeler que tout le monde n'était pas si enthousiaste que cela lors de la sortie du titre à l'époque, dans la presse spécialisée. Faut pas croire qu'il était autant vénéré qu'on le dit.

    Si aujourd'hui il est encore cité en référence, c'est peut-être en partie grâce à son statut d'oeuvre inachevée, mais c'est aussi pour l'expérience inédite qu'il a procurée, et rarement, sinon jamais, reproduite.
    Et malgré ses défauts techniques par rapport à ce qui se fait aujourd'hui, j'y ai rejoué l'année dernière et j'ai retrouvé les mêmes sensations qu'à sa sortie en France ! biggrin.gif

  2. Tom-Le-Chat

    Citation (kuronoe @ 30/01/2013 19:10) < {POST_SNAPBACK}>
    Tom avait d'ailleurs atteint les limites du jeu il me semble, faudrait qu'il nous relate son aventure ^^

    Les magazines disaient que chaque habitant avait sa propre vie et vaquait à ses occupations tout au long de la journée. Je m'imaginais qu'on pouvait les voir bosser et j'en ai donc suivi un toute une journée… pour me rendre compte qu'ils se contentaient de tourner en rond dans la zone jusqu'à ce que l'heure de rentrer soit venue. Depuis, je ne m'emballe plus en lisant les promesses des développeurs. smile.gif

    Shenmue a fait sensation à l'époque parce que c'était le premier jeu à proposer sur console une telle liberté d'exploration mais depuis l'explosion de GTAIII et tous les jeux bac à sable qui ont suivis, je ne vois pas trop ce qu'il reste de si particulier dans Shenmue à part la nostalgie et la frustration d'un scénario inachevé. Et puis soyons honnête, le scénario était sympa mais on est quand-même loin de la qualité narrative d'un Metal Gear ou de la maturité d'un Silent Hill – pour ne parler que des jeux contemporains sur console.

    Il faut remercier Yu Suzuki pour la qualité de son travail, la joie qu'on a eu de vivre une expérience inédite mais il est temps de laisser mourir Shenmue et de passer à autre chose.

  3. Kuronoe

    Pas sûr qu'un Shenmue 3 serait rentable aujourd'hui si on considère la masse de boulot que delà représenterait pour un public restreint de fan hardcore de la première heure. Le titre est quasiment inconnu des plus jeunes.

    Personnellement, je me suis refait le 1 avant d'attaquer la version traduite du 2, ben je me suis fait chier comme un rat mort, objectivement, 10 après, qu'est ce que c'est mou et plat. Le 2 est sur ce plan beaucoup plus abouti. Tom avait d'ailleurs atteint les limites du jeu il me semble, faudrait qu'il nous relate son aventure ^^

Ecrire un commentaire