#TBT : Les Trois Mousquetaires

0

Si on n’y pense pas spontanément en évoquant les titres des années 80, l’adaptation des Trois Mousquetaires en version canine reste dans toutes les mémoires comme une valeur sure. Retour sur une série qu’on peut regarder en famille avec plaisir encore aujourd’hui, gage de qualité s’il en est.

 

Au début des années 1980, le fax est en plein essor à travers le globe, et plus particulièrement au Japon (le pays possède la moitié du parc mondial en 1984). Cette nouvelle technologie permet les premiers rapprochements par-delà les océans entre des studios d’animation européens et japonais. Grâce au savoir-faire nippon, les premiers dépassent la concurrence sur un plan technique ; le vivier de mythes européens offre aux seconds un dépaysement qui les distingue dans leur paysage audiovisuel. Pendant que la France propose une relecture des mythes grecs avec Ulysse 31, c’est l’Espagne qui se frotte à un des fleurons du roman-feuilleton, Les Trois Mousquetaires, qui deviendra D’Artacan y los tres mosqueperros à domicile et Wan-wan sanjushi au Japon.

dartagnan2Chaque titre propose un jeu de mots (perro = chien, wan-wan = ouaf ouaf) résumant le principe : l’univers conçu par Alexandre Dumas reste le même, mais les héros sont incarnés par des chiens à quelques exceptions près (Milady est une chatte, Planchet un ours, et la souris Pomme est omniprésente). Bien qu’elle sacrifie quelques passages trop durs pour un jeune public, la série respecte au mieux le roman original, notamment dans la grandiloquence de D’Artagnan, souvent moqué pour sa modeste carrure de beagle mais ô combien vaillant.

Graphisme tout en rondeur, animation fluide, décors soignés (on y retrouve Shichirô Kobayashi !), humour débordant et rythme trépidant font de la série un succès, diffusé en France en 1984, dans une version qui impressionne encore pour la polyvalence de ses comédiens de doublage. Malgré les différents personnages en scène, on n’entend parfois que la voix de Roger Carel jouant tour à tour Porthos, Richelieu et Pomme, ou de Claude Chantal alternant entre Milady et Anne d’Autriche !

Le succès des Trois Mousquetaires motive les studios BRB Internacional et Nippon Animation à renouveler leur collaboration en se calquant sur le même schéma : un classique de la littérature française revisité avec des animaux anthropomorphes. Quelques mois après les aventures de D’Artagnan, c’est un Phileas Fogg léonin qui entame son Tour du monde en 80 jours. Mais tout cela est une autre histoire…

 

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Ecrire un commentaire