Personnalité de la semaine : Gô Nagai

0

Depuis quarante ans, il contribue à l’expansion du manga et des dessins animés. Avec ses titres, qui ont transformé à jamais ces supports, mais également en démocratisant cette culture à travers le globe. L’inépuisable Gô Nagai posera ses bagages au Festival d’Annecy en juin prochain.

 

Contre l’avis de sa mère, Kiyoshi Nagai, adepte des œuvres de Gustave Doré et Osamu Tezuka, se dirige très tôt vers la carrière de mangaka. En 1965, c’est grâce à son frère aîné qu’il devient assistant de Shôtarô Ishinomori. Le jeune homme de 20 ans partage la même passion pour la science-fiction que son mentor, qu’il abandonne en 1967 pour voler de ses propres ailes sous le nom de plume Gô Nagai.

nagai02Le Shônen Jump, hebdomadaire que Shueisha lance en 1968, devient le tremplin pour le trublion du manga, qui choque les associations parents-profs avec les salaceries lycéennes de Harenchi Gakuen. Les revenus lui permettent d’ouvrir son propre studio, Dynamic Productions, où, entouré de ses frères, il peut exprimer d’autres facettes de sa créativité.

Ainsi, il publie deux titres fondateurs du manga simultanément, en 1972. Sombre et violente relecture de L’enfer de Dante illustré par Doré, Devilman est un pionnier dans le genre fantastique/horreur qui s’émancipera ensuite. Mazinger Z, pour sa part, renouvelle les robots géants, désormais pilotés de l’intérieur – elle engendrera toute une succession de suites, parmi lesquelles Grendizer / Goldorak.

La popularité des deux licences explose avec leur passage à l’animation chez Tôei, et Nagai se retrouve vite à devoir superviser les adaptations de ses licences à succès, déclinées sous toutes les formes… ce qui n’empêche pas le mangaka de créer d’autres icônes (Enma-kun, Cutie Honey…) ! Ses œuvres étant désormais connues à travers le monde, Nagai part sans cesse à la rencontre de son public international, de festival en festival. Le printemps 2017 résume à lui seul l’activité débordante du septuagénaire ! Après une conférence à AnimeJapan pour promouvoir la nouvelle série animée Devilman, il présentera un « Work in Progress » sur le long métrage Mazinger Z au Festival d’Annecy !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon

Ecrire un commentaire