Personnalité de la semaine : Kenji Kamiyama

0

A 51 ans, Kenji Kamiyama a déjà trois décennies d’expérience dans le monde de l’animation. Un CV déjà solide prêt à s’étoffer avec les projets originaux d’un réalisateur qui se frotte désormais au grand écran.

 

Marqué par l’impact Gundam en 1979, Kamiyama a tout juste 20 ans quand il entre dans l’animation, au poste de création des décors d’Akira, Patlabor ou La Bande à Picsou. Devenu directeur artistique au bout de dix ans, il intègre en 1998 l’équipe proche de Mamoru Oshii sur la production de Jin Roh. Production I.G décide alors de miser sur ce nouveau talent, en charge du planning et du script de Blood : The last vampire en 2000.

Hirune-HimeLa consécration arrive deux ans plus tard. Kenji Kamiyama dirige le grand projet de résurrection de l’univers créé par Masamune Shirow, Ghost in the shell. De 2002 à 2005, entre séries, films et OAV, Stand Alone Complex impose le réalisateur sur la scène internationale. D’autant plus qu’il confirme l’essai en 2009 avec Eden of the East, thriller politique d’anticipation dont il signe non seulement la direction, mais également l’histoire.

Depuis, les ambitions du réalisateur se déclinent sur le grand écran. Un premier long métrage adapté du manga mythique de Shôtarô Ishinomori, Cyborg 009, lui permet en 2012 de se roder à ce genre de productions bien différentes d’une série TV. De quoi lui permettre d’enfin réaliser son premier film original, Hirune Hime, à savourer le 12 juillet dans tous les bons cinémas français.

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon

Ecrire un commentaire