Personnalité de la semaine : Seiji Yokoyama

0

Elles balisent le parcours d’Albator et donnent leurs pouvoirs aux Chevaliers du Zodiaque. Compositeur pour ces deux sagas, Seiji Yokoyama est parti rejoindre les étoiles le 8 juillet 2017.

 

C’est en 1974 que son nom apparaît pour la première fois sur le petit écran, pour avoir composé le générique de fin de la deuxième série de Micky l’abeille : Seiji Yokoyama, qui vient de fêter ses 29 ans, ignore alors qu’il va devenir une référence dans l’animation japonaise. Tout commence en 1978, avec sa bande-son symphonique pour Captain Harlock / Albator, qui oscille entre thèmes épiques de conquête spatiale et morceaux mélancoliques.

stseiyaharpeCe sont donc logiquement les franchises de science-fiction qui font appel à lui les années suivantes, notamment les séries tokusatsu comme Metalder et Winspector. Mais la consécration arrive avec Saint Seiya en 1986 : durant vingt ans, Seiji Yokoyama sera présent sur tous les volets de la saga jusqu’à l’arc Hadès, sublimés par les partitions du compositeur. Cuivres combatifs, harpe mélancolique, mélopées lancinantes… ses mélodies ont franchi les frontières pour devenir des références communes aux otakus à travers le monde, avant même l’arrivée d’Internet.

L’impact global de Saint Seiya est tel qu’il en occulte le reste de la production de Seiji Yokoyama, qui a pourtant collaboré avec des titres populaires au Japon comme Magical Talulu. Pourtant, aujourd’hui, ce sont les thèmes douloureux de la série tirée du manga de Masami Kurumada qui accompagnent les pleurs de millions de fans en deuil à l’annonce du décès du compositeur à 82 ans, dans sa ville natale de Hiroshima.

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon

Ecrire un commentaire