Personnalité de la semaine : Gôshô Aoyama

0

Détective Conan triomphe depuis 1994, mais voilà déjà trente ans que son auteur Gôshô Aoyama a commencé sa carrière ! Un jubilé dignement célébré au Japon.

Le dessin, Aoyama l’a dans la peau ! A six ans, le bambin de Tottori remporte un concours organisé par un centre commercial local, et compte persévérer dans cette voie. A peine ses études aux Beaux-Arts de Tokyo terminées, et le voilà qui s’inscrit à un concours organisé par le Shônen Sunday de Shôgakukan, à tout juste 24 ans. La réussite est totale en cette année 1987 : après sa nouvelle Chotto Mattete, sa première série Magic Kaito séduit le public et s’étale sur cinq tomes. S’ensuivront les 24 tomes de Yaiba, vaillant garçon de la jungle découvrant les mœurs de la ville, entre 1988 et 1993.

aoyama01L’an suivant est publié le premier chapitre d’un futur mythe du manga, Détective Conan. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 93 tomes, une série TV dépassant les 850 épisodes, plus de 20 longs métrages annuels… alors que le titre est toujours en cours et s’apprête à fêter son quart de siècle ! Si Détective Conan perdure ainsi, c’est grâce à la diversité des situations dans lesquelles se déroulent les enquêtes, et aux recherches effectuées par le mangaka… qui peut compter sur ses frères (scientifique, mécanicien et médecin) pour le dépanner !

Mais la médaille a son revers. Dans l’ouvrage paru le 18 octobre qui commémore ses trente ans de carrière, Gôshô Aoyama a dévoilé son planning : il travaille 20 heures par jour ! Trois heures de sommeil par nuit (de 23h à 2h), trois pauses de 15 minutes pour les repas et une éventuelle sieste-bonus de 30 minutes, voilà les seules pauses que le mangaka s’accorde pour satisfaire son public à travers le monde. Une routine qui impressionne encore plus de la part d’un quinquagénaire !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon

Ecrire un commentaire