#TBT : Please save my Earth

0

Aujourd’hui, la variété d’œuvres que propose la catégorie shôjo est admise par le public français, tout comme le statut de star de Yoko Kanno. Pourtant, 25 ans auparavant, la situation était bien différente, et un titre comme Please save my Earth a permis de changer la donne…

Alice Sakaguchi est la lycéenne japonaise typique, timide mais toujours joviale, même quand son garnement de petit voisin, Rin Kobayashi, lui joue de mauvais tours. Néanmoins, l’adolescente se découvre une capacité étrange : ses rêves semblent raconter une histoire réelle, qui se serait déroulée sur la Lune entre des extra-terrestres en mission scientifique. Une petite annonce plus tard, et Alice rencontre d’autres adolescents qui partagent ses songes. Et si ces jeunes Japonais étaient les réincarnations de ces êtres venus d’une autre galaxie ?

PSME02Publié entre 1986 et 1994 dans le mythique Hana to yume, le manga Please save my Earth de Saki Hiwatari est l’un des pionniers parmi les titres shôjo à avoir conquis le monde. Mais cette conquête ne s’est pas faite instantanément, et a dû attendre 1993 pour réellement commencer, grâce à son adaptation animée par Production I.G. Ces 6 OAV de 30 minutes ne reprennent que le début du manga, mais avec un soin qui en a fait un titre incontournable des vidéothèques.

On trouve en effet au générique de grands noms de l’animation, à commencer par le réalisateur Kazuo Yamakazi (Juliette je t’aime, les OAV de Lamu) formé avec Mamoru Oshii. Mais surtout, Please save my earth se distingue par sa bande-son, signée Hajime Mizoguchi (Jin-Roh) et Yoko Kanno, qui faisait alors ses débuts dans le milieu ! Grâce à cette équipe de luxe, les 6 OAV restent, un quart de siècle plus tard, un excellent moment d’évasion pour le jeune public, féminin comme masculin.

 

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon

Ecrire un commentaire