Personnalité de la semaine : Tatsuro Yamashita

0

Avec Mirai no Mirai, Mamoru Hosoda gagne encore en popularité auprès des Japonais : Tatsuro Yamashita, adoré par plusieurs générations, signe les deux morceaux-thèmes du film. Deux succès garantis.

Quiconque a passé Noël à Tokyo a entendu son incontournable Christmas Eve : depuis 1983, la chanson de Tatsuro Yamashita est incontournable de l’événement. Elle confirme surtout, à l’époque, le statut de star du musicien depuis qu’il a quitté son groupe Sugar Babe – de 1973 à 1976, le quintette avait introduit les rythmiques et accords funk sur l’archipel. Il faut attendre 1980 pour que Yamashita perce en solo avec son cinquième 33 tours, Ride on time : tous les albums suivants finiront dans le tiercé de tête de l’Oricon !

Le bonheur atteint son comble en 1982, quand il épouse la reine de la pop Mariya Takeuchi dont la carrière connaît un nouveau zénith à son retour en 1984, après qu’elle a accouché d’une petite fille. Epanoui, Tatsuro Yamashita publie 40 singles et 15 albums entre 1983 et 2017, oscillant entre pop, funk et groove, mais toujours porteurs du même optimisme dans lequel baignait la musique nippone des années 80.

Cet optimisme se retrouve dans la filmographie de Hosoda, qui a déjà recruté le prestigieux musicien pour Summer Wars en 2009. Dix ans plus tard, Tatsuro Yamashita illustre musicalement le nouveau long métrage du réalisateur, et plutôt deux fois qu’une ! Pour Mirai no Mirai, il ne signe pas une, mais deux chansons, la première accompagnant la bande-annonce officielle. Quant à la seconde… il faudra attendre le générique de fin pour la découvrir !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon

Ecrire un commentaire