Personnalité de la semaine : Yoshikazu Yasuhiko

0

Sur son presque demi-siècle de carrière, il aura consacré quarante ans à la licence Gundam. Présent depuis l’origine de la saga, Yoshikazu Yasuhiko vient d’annoncer son départ à la retraite… à 71 ans.

Pionnier dans le marché des séries animées télévisuelles (Astro le petit robot en 1963, Le roi Léo en couleurs en 1965), le studio Mushi Productions d’Osamu Tezuka embauche à tour de bras. Une aubaine pour Yoshikazu Yasuhiko, viré de sa faculté d’Aomori : il intègre le studio en 1970, à 22 ans, pour y apprendre le métier d’animateur. Sur la production de Nathalie et ses amis, il rencontre Yoshiyuki Tomino, alors aux story-boards.

Le courant passe instantanément entre les deux hommes et quand, en 1979, Tomino développe Mobile Suit Gundam, il fait appel à Yoshikazu Yasuhiko pour créer les personnages. Le chara-designer entame alors une collaboration de quarante ans, ses interventions sur de nombreuses itérations de la saga (Zeta, ZZ, UC…). Gundam gagne ainsi en cohérence mais également en prestige ! En effet, Yoshikazu Yasuhiko se forge une célébrité en participant à des projets audacieux tels que Crusher Joe, Venus Wars ou son long métrage Arion.

Relecture d’une légende antique, Arion rappelle que son auteur n’est pas qu’un spécialiste de la science-fiction, mais également un féru d’histoire. En témoignent ses deux mangas en couleurs inspirés de la Bible (Jésus) et de l’Histoire de France (Jeanne). Ayant soufflé ses 70 bougies en décembre 1977, il vient d’annoncer quitter l’animation après sa participation à Gundam : The Originreboot inspiré par son manga lancé en 2001. Une belle manière de boucler la boucle.

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon

Ecrire un commentaire