Personnalité de la semaine : Joe Hisaishi

0

Parmi les compositeurs japonais de musiques de film, il est le plus connu (voire le seul) du public occidental. Entre dessins animés, longs métrages et dramas (dont la future adaptation de Dans un recoin de ce monde), Joe Hisaishi enchante le Japon de ses mélodies.

Tout juste sorti du conservatoire, Joe Hisaishi commence à composer pour de nombreuses productions animées : après son succès sur Giatrus en 1974, il enchaîne sur des titres comme Juliette je t’aime, L’Académie des Ninjas ou Lucille, amour et rock’n’roll, pour qui il signe quelques chansons des Bee-Hive. L’expert des claviers est recommandé à Miyazaki pour la bande-son électronique de Nausicaä en 1981. De cette rencontre naît une amitié de bientôt quarante ans durant laquelle Hisaishi signe la B.O. de chaque film du maître.

En parallèle de ses compositions orchestrales pour Ghibli, Hisaishi se fait remarquer du public international pour ses partitions minimalistes au piano accompagnant les films de Takeshi Kitano. Entamée en 1993 avec Sonatine, leur collaboration se termine dans une brouille irrésolue en 2002 sur Dolls… Ce qui permet à Hisaishi de participer à de nouveaux projets en dehors du Japon : Le petit poucet français en 2003, une réinterprétation du Mecano de la Générale en 2004, le coréen Welcome to Dongmakol en 2005…

Septuple lauréat du Japan Academy Award de la meilleure bande originale, le compositeur n’hésite pourtant pas à sortir de sa zone de confiance. On lui doit ainsi la musique du jeu vidéo coproduit par Ghibli, Ni no kuni, tout comme des partitions pour les séries et documentaires de prestige. Retrouver son nom au générique du drama tiré de Dans un recoin de ce monde prévu sur NTV cet été est donc gage de qualité !

 

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon

Ecrire un commentaire