Dragon Ball Super – Épisode 18

0

Épisode 18 : “Vegeta, me voilà ! L’entraînement commence sur la planète de Beerus !”

Gokû est enfin parvenu à convaincre Whis de l’amener rejoindre Vegeta sur la planète du seigneur Beerus afin de s’entraîner. Dès son arrivée, Gokû constate que Vegeta a pas mal changé en 6 mois tandis que le Prince peste face à son arrivée…Impatient de commencer son entrainement, Gokû doit d’abord se plier aux travaux quotidiens : les tâches ménagères. Nettoyer les bocaux du poisson-oracle, s’occuper des terres ou encore changer la literie de Beerus pendant que celui-ci dort sont au programme. Ce n’est pas tout à fait ce à quoi s’attendait Goku, mais il se plie aux règles, comme Vegeta l’eu fait en arrivant. Il est d’ailleurs surprenant de voir Vegeta accepter sa condition de “valet”, tablier chevillé au corps, mais il est tout à fait conscient des sacrifices à faire pour devenir un meilleur combattant. Et dépasser son rival.

super70 super71

Ce n’est qu’en fin de journée que notre duo peut passer à l’action. La première épreuves est de soulever des poids incroyablement lourds, et d’avancer avant que le sol ne se dérobe (sur action de Whis). Deuxième épreuve: Whis demande alors aux saiyan de l’attaquer, en même temps. À deux et malgré toute leur bonne volonté, les Saiyan sont loin du compte. Un déficit de vitesse et de maîtrise que Whis ne manque de pointer du doigts. S’ils ne parviennent pas à toucher Whis, c’est parce qu’ils réfléchissent trop. Plus tard, le poisson-oracle demande à Whis de réviser la sévérité de son entrainement, et se demande pourquoi Goku et Vegeta ne se sont pas transformés en Super Siayan. Whis explique qu’il n’a même pas évoqué le sujet avec eux, et qu’ils se limitent délibérément à pareille entreprise. L’idéal pour repousser ses limite, selon le maître de Beerus.

super72super73

La dernière scène voit l’apparition d’un des vaisseaux de Freeza, composé de plusieurs membres de son armée, parmi lesquels Sorbet et Tagoma. Nous sommes donc parfaitement dans les événements qui introduisent le second film, La Résurrection de F. Un rapport d’un des officiers fait état d’une importante rébellion sur la planète 448. Limité sur le plan quantitatif, k’armée doit battre en retraite, sur ordre de Sorbet. Soudain, le vaisseau tangue suite à l’apparition d’un rayon lumineux dans l’espace…Il semblerait qu’il s’agisse de Champa et de sa maîtresse Vados. Celui que ressemble étrangement à Beerus demande alors à détruire la planète devant laquelle ils se sont arrêtés. Mais apriori, ils se seraient trompés de cible…

Sur la forme :

C’est un épisode qui peut marquer un juste milieu entre une tenue graphique correcte et le besoin de bien faire bouger les personnages. Le rythme est ici plutôt bien géré, et si l’on peut regretter que Gokû continue d’être aussi peu séduisant quand nous sommes en phases de narration, l’animation est correcte quand l’action le suggère. Notons que c’est à Takao Iwai (Saint Seiya Omega, Pretty Cure) que nous devons ce storyboard. Un artiste qui a presque toujours travaillé pour Tôei Animation.

 

6.0 Introduction

Ce 18e épisode marque la véritable entrée dans le 2e arc de Dragon Ball Super : Vegeta et Gokû revêtent leur nouvel habit, et une partie de l'équipe de Freeza font leur apparition, en plus de Vados et Champa. À côtés de ça, voir le duo s’entraîner ensemble reste très plaisant, tant les séquences étaient rares, que ce soit dans le manga d'origine ou les anime.

  • Réalisation 7
  • Animation 6
  • Scénario 6
  • Originalité 7
  • Musique 5
  • Design 5
  • Note public (survolez et cliquez pour voter !) (0 votes) 0
  • RéalisationChioka Kimitoshi
  • Chara-DesignTadayoshi Yamamuro
  • StudioTôei Animation
  • MusiqueNorihito Sumitomo
  • Auteur originalAkira Toriyama
  • GenreAction
  • Date de sortie9 Février 2017
  • DiffusionToonami
  • Durée24 minutes
  • LangueFrançais
  • Sous-titresAucun
Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Ecrire un commentaire