Japan Expo : retour sur la conférence Khara avec M. Maeda et S. Sagisu

0

maedasagisu

Dans son programme de 2016, Japan Expo avait prévu de fêter les 10 ans du studio Khara en invitant le réalisateur et fondateur du studio Gonzo Mahiro Maeda (Le Comte de Monte Cristo) et le compositeur Shirô Sagisu (Berserk, Bleach). Complices, ces deux artistes de talent ont généreusement pris la parole durant 25 minutes pour livrer leur travail commun sur Evangelion 3.0 You Can (Not) Redo, mais aussi témoigner toute l’admiration qu’ils portent à Hideaki Anno, fondateur du studio et réalisateur principal du projet.

Si vous n’avez pu vous rendre sur place, notre rédaction vous propose de revivre ce sympathique échange avec des morceaux choisis :

S. Sagisu :Comme point de départ, nous pouvons revenir sur une scène a priori anodine d’Evangelion 3.0, mais qui a nécessité un gros travail. C’est la séquence du piano”.

M. Maeda :C’est vrai. Je pense que cela illustre bien toute l’exigence de M. Anno, qui est un grand réalisateur mais qui ne laisse rien au hasard. Je pense qu’il a raison d’ailleurs !”.

S. Sagisu :Vous savez, pour trouver la bonne composition musicale de cette séquence, M. Anno a refusé 13 de mes essais ! Le quatorzième a été le bon. Il faut savoir que d’ordinaire, lorsqu’un compositeur intervient sur un projet de ce type, la production fournit un petit staff au musicien. Cette fois-ci, j’ai directement travaillé avec M. Anno. C’est comme si j’avais travaillé directement pour lui et non pour le film (rires) ! C’est une méthode nouvelle mais très enrichissante. C’est la preuve de l’intimité du métrage”.

eva3.0

M. Maeda :M. Anno est un perfectionniste dans l’âme, c’est certain ! […] Pour cette même scène, j’ai réalisé un grand nombre de story-board, qu’il a souvent refusé, mais nous avons trouvé la bonne formule […]. Il a ensuite fallu réaliser des prises de vue directes, avec pas moins de 25 caméras qui tournaient en même temps. […] Cela a pris un temps fou ensuite pour sélectionner les plans. Au début, tout devait être modéliser en 3D mais nous avons abandonné l’idée.”

S. Sagisu :Je trouve le résultat vraiment remarquable ! Je précise également que le morceau s’intitule “4 mains(en français dans le texte, ndlr), et que je l’ai écrit à Paris, comme bon nombre de mes musiques […]”

M. Maeda : “Vous savez, je suis entré dans le projet Evangelion alors que le second film était en cours de développement. De mon côté, j’étais également sur les travaux de Mad Max. Je trouve finalement qu’il y a des similitudes entre M. Anno et George Miller”. 

S. Sagisu : “ Ma première rencontre avec M. Anno remonte à la série Nadia et le secret de l’Eau Bleue. (il s’adresse au public). Vous connaissez ? Vous avez d’ailleurs également travaillé sur cette série, M. Maeda.

M. Maeda : ” […] Au début, nous étions jeunes, et nous avions tous un ego donc ça n’a pas toujours était facile entre nous. Mais M. Anno est capable d’éliminer tout ce qu’il y a de plus nécessaire à sa vie, comme dormir ou manger, pour réussir ses projets. Notre point fort c’est d’avoir eu les mêmes attirances en matière de goûts. C’est ainsi que nous somme allés taper à la porte de Ghibli pour participer au film Nausicaä. M. Anno, que je connais depuis près de 30 ans, est resté fidèle à lui-même et à ce qu’il aime”.

S. Sagisu : “C’est quelque chose qui devient de plus en plus rare de nos jours au Japon…“.

khara3

 

Source : AnimeLand, depuis la conférence Khara à Japan Expo le 10 juillet 2016

 

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Melanie

Ecrire un commentaire