Animeland n°196

Hayao Miyazaki, en couverture

0

Chaque nouveau film du studio Ghibli constitue un évènement. Le Vent se lève plus encore puisque annoncé comme étant le dernier long métrage de Hayao Miyazaki. Pour l’occasion, nous signons un dossier consacré à celui qui est devenu une légende vivante. À travers une analyse du Vent se lève, de sa série Sherlock Holmes, via un portrait ou à travers ses liens avec l’animation 2D et le manga, Miyazaki révèle toutes les facettes de son génie. De plus, nous avons réussi à obtenir une interview du maître ! Un moment rare et précieux où le réalisateur annonce que s’il est à la retraite, il ne chôme pas pour autant.

Le basket est aussi à l’honneur à travers un dossier consacré à Kuroko’s Basket, Slam Dunk et I’ll. Après tout, ce sport entretient une relation forte avec le monde de l’animation japonaise.

Autre moment fort de ce numéro, notre dossier sur les manga Jeu de massacre. De plus en plus de manga illustrent des conflits ultra-violents où les héros sont soit menacés par l’extérieur, ou directement de l’intérieur. À travers des sujets consacrés à King’s Game, Gantz, Jeux d’enfants ou Tokyo Ghoul, nous étudions comment le manga travaille les thématiques de la violence, du trash et du sanguinolent.

Parmi les autres sujets traités, nous nous penchons sur le difficile métier de mangaka : un job qui ne fait plus vraiment rêver. Maladies, problèmes financiers et souffrance au travail, les auteurs japonais ne sont pas bien lotis… En France, le manga cochon a été à l’honneur au cours de l’année 2013. Pourquoi et comment ce genre pourtant décrié s’est-il implanté de nouveau et pour quel résultat économique ? Également, Hollywood lorgne du côté du manga et des anime : s’agit-il d’une nouvelle source d’inspiration pour l’industrie américaine du cinéma ? Et pourquoi, alors que les adaptations de comics cartonnent ?

Enfin, dans ce numéro d’AnimeLand, retrouvez deux pin-up sexy, un bulletin d’abonnement pour l’Anime & Manga Grand Prix, ainsi que de nombreux articles consacrés au meilleur de l’animation et du manga en France et au Japon.

Date de sortie et prix

Disponible depuis le 6 janvier 2014, l’AnimeLand N°196 propose 116 pages pour 7,95 €. Retrouvez notre revue en librairies, FNAC et Virgin, mais aussi sur notre boutique en ligne (où vous pouvez vous abonner), Amazon et même en téléchargement pour les usagers d’Orange ! Enfin, pour tous ceux qui cherchent notre revue en kiosque, n’hésitez pas à utiliser le site de Trouver la presse : découvrez le point de vente le plus proche de chez vous.

SOMMAIRE

Top & bides

Space Dandy

Bouddha, le grand départ

Dossier – Miyazaki

Interview d’Hayao Miyazaki

Portrait d’Hayao Miyazaki

Miyazaki et l’animation 2D

Miyazaka mangaka

Le Vent se lève

Sherlock Holmes

Hommage à Maurice Sarfati

L’invasion des simulcast

Interview : Makoto Shinkai (The Garden of Words)

Tante Hilda !

Free !

Catsuka : Les Kassos

Robot Chicken : Star Wars

Dossier – Basket

Kuroko’s Basket

Slam Dunk

I’ll

Gigantomakhia

Interview : Eiji Otsuka (scénariste de MPD Psycho)

Mangaka, ce métier qui ne fait plus rêver

Hero Mask

Les ventes de manga au Japon

Le retour du manga cochon

Dossier – Les manga jeu de massacre

Les manga trash

King’s Game

Gantz

Jeux d’enfants

Tokyo Ghoul

Dr. MAT

Anime Manga Grand Prix

Animathèque

Mangathèque

Shopping

Insolites


Abonnement

Final Fantasy XIII, Ligthing returns

Interview : Rémi Guérin et Guillaume Lapeyre (City Hall)

Le Grandeur Nature

Du manga à Hollywood


Anciens numéros

Artwork

Pin-up


Agenda

  • Numéro196
  • Date de sortie2014-01-06 00:00:00
  • Nombre de pages116
  • Prix7.95 €
Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Admin

Salut, c'est l'admin.

Pas de commentaire

  1. Purple

    Bien vu Opti, merci pour la réponse Nicolas.
    Pour ma part, je trouve ça bien dommage que vous ne mettiez plus de posters. Certes, le poster n'est pas l'essentiel dans le magazine mais je trouve que le poster est un véritable atout pour un magazine parce que c'est un peu comme un petit article collector et surtout, c'est quelque chose que internet ne peut pas proposer.

  2. Nicolas-Penedo

    Citation (Opti @ 02/02/2014 13:49) < {POST_SNAPBACK}>
    Bonjour, je me suis rendu compte que ce que vous aviez annoncé dans l'avant dernier numéro (avec SailorMoon en couverture) "les 2 posters par nouveau numéro" n'est pas tenu, je souhaiterais savoir pourquoi (problème technique, d'argent, ou oubli?)

    En fait, nous avons décidé de ne plus passer de posters parce qu'ils ne sont plus raccords avec la ligne éditoriale du magazine.

  3. Mizukiss

    Bonsoir,
    je trouve tout bonnement génial de mettre le grand Myiazaki en couverture ce mois-ci, car il est juste un symbole de l'animation japonaise. C'est vraiment très bien de votre part, surtout qu'il signe avec ce film la fin de sa carrière, c'est comme une façon de lui dire au revoir, et de le remercier pour ces films magnifiques.
    Bon après c'est juste mon point de vue, je suis une grande fan de ses films alors… x)

  4. Opti

    Bonjour, je me suis rendu compte que ce que vous aviez annoncé dans l'avant dernier numéro (avec SailorMoon en couverture) "les 2 posters par nouveau numéro" n'est pas tenu, je souhaiterais savoir pourquoi (problème technique, d'argent, ou oubli?)

  5. Purple

    Le seul risque que je vois c'est celui de surprendre (je le suis) les acheteurs réguliers (dont je fais partie) ; mais vu le prix du magazine, je pense que les acheteurs réguliers n'achètent pas le magazine en fonction de la couverture (même si je préfère une belle couverture colorée de manière générale) mais plus pour le contenu.
    Comme le dit otaking, avec l'actualité du moment, je crois que vous risquez surtout d'attirer de nouveaux lecteurs smile.gif et de surcroît un lectorat plus adulte qui aura les moyens de s'acheter Animeland.

  6. Feanor-Curufinwe

    Pour ma part, j'accueille cette nouvelle version d'Animeland avec enthousiasme, mais je ne peux pas m'empêcher de penser que vous avez loupé le coche en ne faisant pas un dossier animation de super-héros, avec la sortie du coffret intégrale Batman TAS et en ne lui accordant qu'un petit encart dans la rubrique animathèque !
    Mais bon, ce n'est pas la première fois.
    Les occasions ne manquent pourtant pas vu les nombreuses sorties et diffusions à la télé française, mais vous y semblez plus qu'hermétiques, alors je désespère, et j'attends l'apparition d'un nouveau magazine, concurrent peut-être, qui accordera plus d'attention à l'animation américaine en générale (ce qui englobe un large spectre de genres, et pas juste des films d'animation au public familial des grandes majors…), et qui de ce fait vous complétera à merveille… sauf si eux décident d'aborder toutes les formes d'animation…
    Une sorte de KaBoom tourné vers l'animation en quelque sorte…
    Et je tiens à dire que je n'ai pas loupé un seul numéro d'Animeland depuis que je vous ai découverts (1998), et que j'ai rattrapé mon retard sur les numéros parus avant (Il ne doit me manquer qu'une vingtaine de numéros).
    A une autre époque, vous parliez de Ray Harryhausen, de Garri Bardine, de Genndy Tartakovsky (Le Laboratoire de Dexter, Les Super Nanas, Samurai Jack…), de Batman, de Spider-Man, de South Park, des Simpson, de Gargoyles, de Samurai Jack, des Super Nanas, de Spawn (la série animée), de King of the Hill, de Docteur Katz, de Profession Critique, et j'en passe…
    Et maintenant, j'en suis arrivé à espérer la sortie d'un nouveau magazine sur l'animation. J'ai pas envie de penser un jour à arrêter de vous suivre… sad.gif

  7. DD69

    Un pari risquer mais une réussite total, bravo à vous !

    Des articles toujours intéressant, mais avec juste un bémol : L' Anime Grand Prix. C' est bien beau tout ça, seulement y' a plus la catégorie espoir et remplacé par meilleur yaoi de tous les temps.
    J' ai rien contre le yaoi mais pas de yuri. Je trouve pas normal, veux bien croire que c' est un buisines juteux mais quand même. Cela devient presque discriminatoire. Enfin, désoler pour ce mot un peu fort mais c' était ma première impression en feuilletant le magazine et tombé justement sur cette page.

    Voilà, à part bon courage pour la suite.

  8. Nicolas-Penedo

    Le fait d'utiliser une photo en couverture d'AL représente une vraie prise de risque, quand bien même l'actualité est susceptible de jouer entre notre faveur. Rappelons en effet qu'à l'exception du HS consacré à la J-pop (et encore, il y avait deux couvs, dont une en version "anime"), c'est la première fois que nous faisons notre couverture avec la photo d'une personne réelle.

Ecrire un commentaire